«

»

fév 20

Tout ce qu’il faut savoir sur les élections départementales, en 5 minutes !

Les 22 et 29 mars prochains auront lieu les élections départementales… Mais ces élections qu’est-ce que c’est ? On vous explique tout !

content-bleuV

Un peu d’histoire…

Les départements ont été créés à la Révolution française dans le but de rapprocher les citoyens de l’administration. Le découpage des départements a été fait de façon à ce que l’on puisse se rendre au chef lieu du département à cheval quel que soit l’endroit où l’on se trouvait.

Les « départementales » ou les « cantonales », quelles différences ?

Les « départementales » c’est le nouveau nom des élections « cantonales », qui permettent d’élire les représentants politiques au niveau du département. Avec la loi du 17 mai 2013, ces représentants, jusqu’à maintenant dénommés les « Conseillers généraux » vont s’appeler « Conseillers départementaux » au lendemain des élections de mars. Bref, les nouveaux représentants s’appelleront les « Conseillers départementaux » et siégeront au sein du « Conseil départemental » !

Quand aller voter ?

Le scrutin aura lieu le dimanche 22 mars 2015 pour le premier tour et le 29 mars pour le second tour !

Qui peut voter ?

Pour pouvoir voter aux élections départementales, il faut être de nationalité française, être âgé de 18 ans révolus, jouir de ses droits civils et politiques et être inscrit sur une liste électorale. Pour savoir comment vérifier son inscription sur les listes électorales retrouvez notre explication !

Qui élit-on aux élections départementales et comment ?

Lors de ces élections, nous voterons pour élire des conseillers départementaux. Ces représentants, seront élus selon un scrutin binominal mixte paritaire. C’est à dire que nous allons voter pour deux personnes, un homme et une femme, ainsi que pour leurs suppléants, un homme et une femme aussi.

Pour être élu au premier tour, un binôme doit recueillir la majorité absolue des suffrages, c’est à dire plus de la moitié des suffrages exprimés, et un nombre de suffrages au moins égal au quart des électeurs inscrits. Au second tour, la majorité relative suffit (le candidat qui obtient le plus de voix remporte l’élection).

Une fois élus, ces deux membres du binôme exerceront leur mandat indépendamment l’un de l’autre. Le 29 mars au soir, nous aurons donc 4108 nouveaux conseillers départementaux, soit 2 (un homme et une femme) par canton.

Mais un canton c’est quoi ?Elections-departementales-2015-v3

Le canton, c’est la circonscription électorale relatif à cette élection. C’est à dire que c’est la « division territoriale délimitant le cadre dans lequel se déroule cette élection ». Depuis la loi du 17 mai 2013, le nombre de canton par département a été divisé par deux, ainsi le nombre total de canton est passé de 3971 à 2054. La définition de ces cantons a été réalisée « sur des bases essentiellement démographiques », ainsi un département très peuplé possède plus de cantons qu’un département moins peuplé…

Retrouvez tous les candidats, canton par canton, grâce à la carte interactive du journal Le Parisien !

A quoi sert le Conseil départemental ? Quelles sont ses compétences ?

Le Conseil départemental c’est l’assemblée qui débat et choisit les orientations politiques relatives aux compétences, c’est à dire aux missions, qui lui sont attribuées. Ainsi, au moins une fois par trimestre, les conseillers départementaux seront réunis par le Président du département pour acter un ensemble de décisions en liens avec ses missions. Bien que les débats sur ces compétences soient encore en cours à l’Assemblée nationale, les compétences des départements sont à ce jour :

  • l’aide à l’enfance : protection maternelle et infantile (PMI), adoption, soutien aux familles en difficulté financière, création et gestion des crèches départementales ;
  • l’aide aux personnes âgées et handicapées : politiques d’hébergement et d’insertion sociale, prestation de compensation du handicap, création et gestion des maisons de retraite, politique de maintien des personnes âgées à domicile (allocation personnalisée d’autonomie) ;
  • les prestations légales d’aide social : gestion du revenu de solidarité active (RSA) ;
  • la contribution à la résorption de la précarité énergétique.

En matière d’éducation, le département assure :

  • la construction, l’entretien et l’équipement des collèges ;
  • la gestion de 100 000 agents techniciens, ouvriers et de service (TOS).

Concernant l’aménagement du territoire :

  • l’équipement rural, le remembrement, l’aménagement foncier, la gestion de l’eau et de la voirie rurale, en tenant compte des priorités définies par les communes ;
  • les ports maritimes de pêches, les transports routiers non urbains des personnes ;
  • une voirie en extension, soit toutes les routes n’entrant pas dans le domaine public national, ce qui a entrainé un transfert d’une partie des services de l’Equipement.

Le département a également une compétence culturelle : création et gestion des bibliothèques départementales de prêt, des services d’archive départementales, de musées ; protection du patrimoine.

En plus de ces compétences « obligatoires », ils peuvent mettre en œuvre, s’ils le souhaitent, des « politiques volontaristes ». C’est ainsi que de nombreux départements, ont créé, sans obligations, des instances de participation de jeunes ;)

Pour tout comprendre, retrouvez l’animation réalisée par France Bleu

http://www.dailymotion.com/video/x2h0hk1

Ces élections auront-elles lieu partout en France ?

Non, à Paris, Lyon, en Martinique et en Guyane il n’y aura pas d’élections. En effet, toutes ces collectivités font l’objet de cas particuliers. Paris, à la fois commune et département, ne connaîtra pas d’élections départementales. En mars 2015, il n’y aura pas, non plus, d’élections départementales en Martinique et en Guyane en raison de la mise en place des collectivités uniques en décembre 2015. En effet, à cette date, la Guyane et la Martinique seront des collectivités uniques cumulant ainsi les compétences du département et de la région ! En revanche, il y aura bien des élections départementales dans le Rhône, à l’exception du territoire de la Métropole de Lyon.

Pour en savoir plus sur ces élections rendez-vous sur le site vie-publique.fr rubrique « élections » !

 

 

 

 

 

2 comments

  1. LAVEAUD Michel-Jean

    Ce qu’il savoir également pour ne pas abîmer la participation électorale des jeunes adultes d’aujourd’hui et celle de ceux de demain, avant qu’ils ne disparaissent dans un vaste trou de mémoire : les Droits de l’enfant (droits ACTIFS et culturels). Le 20 novepmbre 1989, la France avec la quasi totalité des Etats représentés aux Nations Unies signa la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant. Autrement nommée Convention internationale des droits de l’enfant, elle fait obligation aux Etats signataires d’une part la protection des enfants, mais également leurs droits à l’expression, à l’information, à la coopération avec leurs pairs, avec leurs benjamins, avec leurs ainés. Les Départements et les prochains Conseils départementaux avec les communes, intercommunalités, Régions se partageront la responsabilité de l’accueil et de l’accompagnement des prise de responsabilité et d’autonomie progressive des jeunes avant leur majorité légale. Cette mission partagée entre les collectivités territoriales n’a de sens qu’avec la reconnaissance des acquis de l’expérience sociale hors l’école, le collège, le lycée ou le début d’apprentissage avant la majorité légale. Ces savoirs informels maintenant reconnus comme le signe manifeste de l’apport junior à l’intelligence des territoires, peuvent à l’invitation de collectivités territoriales pionnières s’articuler avec la (re)connaissance des territoires de vie. Le Département des Hautes-Alpes – Département ami des enfants (UNICEF – Assemblée des Départements de France) a doté les collègiens d’une clé USB « Numériclé 05″ chargée des liens vers le patrimoine culturel du Département. Avec cette clé USB ils font lien avec les exigences du programme des collèges ( y compris avec la découverte professionnelle dès la 6éme et le stage de contact en entreprise pour la classe de 3éme), ainsi qu’avec leurs expériences associatives et leurs engagements ( jeunes sapeurs-pompiers, CPIE…) Voter aux élections c’est bien et nécessaire, en faire une plateforme de progrès humain et d’intelligence du territoire de vie, c’est mieux.

  2. miotisoa

    Jean-Charles Marchiani a marqué l’histoire de la cinquième République française par son talent inné de négociateur hors pair vu qu’il a fait un succès de plusieurs institutions francaises. Il est indéniablement le pilier de la cinquième république française.
    Envie de savoir sur les parcours professionnel du politicien francais Jean-Charles Marchiani ???

    En savoir plus cliquer ici . http://www.conseil-economique-et-social.fr/la-vie-de-jean-charles-marchiani-portrait/ sur le mot-clé « Jean Charles Marchiani »

Répondre à miotisoa Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>