«

»

nov 17

Sondage Anacej/Ifop : Près d’un jeune sur deux ne connait pas la procédure d’inscription sur les listes électorales

Inscription sur les listes électorales

Résultats du sondage national de l’Anacej avec l’IFOP auprès des primo-votants (nouveaux électeurs) à l’élection présidentielle 2012

L’Anacej a lancé en novembre la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à vérifier leur inscription sur les listes électorales et à voter aux élections présidentielle et législatives en 2012.

Dans le cadre de cette campagne, l’Ifop a mené pour l’Anacej un sondage auprès de plus de 800 personnes représentatives de la population française, âgées de 18 à 22 ans qui auront pour la première fois l’occasion de voter à la prochaine élection présidentielle. Ce sondage démontre l’intérêt d’une campagne d’incitation à l’inscription sur les listes électorales. Par ailleurs, les candidats à la présidentielle doivent s’adresser davantage aux nouveaux électeurs au travers des thèmes abordés.

Les questions portent sur l’inscription sur les listes électorales, la connaissance des modalités d’inscription, l’intérêt des primo-votants pour la campagne électorale et ce qui les aide à réaliser leurs choix électoraux.

Découvrez les résultats du sondage, la synthèse et des réactions de l’Anacej, d’Anne Muxel, docteure en sociologie et directrice de recherches CNRS en science politique au CEVIPOF, Centre de recherches politiques de Sciences Po, Pierre Bréchon, professeur de science politique à l’Institut d’études politiques de Grenoble et chercheur au CIDSP (Centre d’informatisation des données socio-politiques, unité CNRS) et de jeunes qui voteront pour la première fois à une élection présidentielle en 2012.

Quelles informations retenir ?

Ce sondage démontre que, si la procédure d’inscription automatique sur les listes électorales prévue par la loi en 1997 a permis d’améliorer le nombre de jeunes inscrits sur les listes, le chiffre de 13% de non-inscrits sur les listes reste supérieur au chiffre national (9%). Alors que le taux d’inscription d’office est évalué à 85%*, près d’un jeune sur deux déclare que l’inscription est la conséquence d’une démarche volontaire (46%). Les explications de ce décalage sont multiples (cf réactions au sondage), mais ce résultat souligne la méconnaissance des modalités d’inscription et la nécessité de délivrer une information claire sur ces démarches et l’utilité de campagne d’information sur l’inscription sur les listes.

Les primo-votants montrent un intérêt plus élevé que le reste de la population pour la campagne (55%), mais on distingue un clivage avec une forte défiance. Seul 33% des personnes interrogées déclarent que la campagne est de bonne qualité. Ce chiffre est à relier au fait que plus de 7 jeunes sur 10 (72%) estiment que la campagne aborde insuffisamment les problèmes qui les concernent. Les thèmes qu’ils souhaitent voir traiter mettent en avant la préoccupation de l’insertion professionnelle (emploi, pouvoir d’achat, éducation – 94, 89 et 86%) et l’importance d’une politique en faveur de l’autonomie des jeunes (83%).

Enfin l’étude révèle que la télévision reste un mode d’information majeur (citée par  78% des personnes interrogées) et que si Internet devient un moyen d’information conséquent, l’utilisation des réseaux sociaux comme outil d’information reste marginale.

Téléchargez les réactions au sondage – PDF

Téléchargez la synthèse des résultats du sondage – PDF

Téléchargez l’intégralité des résultats – PDF

Contact :
Erwan Dagorne

01 56 35 05 32 / 06 03 20 01 27

je-vote.fr

* : note de veille n°49, mars 2007, centre d’analyse stratégique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>